Pourquoi Tinder est davantage qu’un Grindr put h?t?ros

Pourquoi Tinder est davantage qu’un Grindr put h?t?ros

Cela s’appelle un buzz. En quelques jours, Tinder a ?t? cit? dans TechCrunch, Slate, le ny instances ou encore Mashable, qui publie une irr?sistible parodie. Gros int?r?t chez les filles : le Elle everyone, les Harper’s Bazaard et Marie-Claire britannique y vont chacun avec t?moignages et conseils d’utilisation…

Tinder, c’est cette software cr??e par quatre jeunes Californiens qui allie la g?olocalisation ? Twitter put pr?senter ? l’utilisateur des profils qui lui correspondent ? proximit? du lieu o? il se trouve. Un principe similaire ? celui Grindr, l’application de la communaut? homosexual. Son fondateur a lanc? un pendant h?t?ro, Blender qui n’a jamais perc?. La raison : la g?olocalisation. Tr?s pratique afin de les gays pour faire des rencontres rapides jusque dans le m?me immeuble, le GPS de Blender fait peur aux femmes et celle-ci redoutent psychopathes, harceleurs et autres lourdingues. En quelques mois, l’app va devenir une tendance popular pour la g?n?ration Y.

Lanc? en octobre 2012, Tinder roule vers la roentgen?ussite avec au quotidien quelque 100 000 nouveaux abonn?s, 3,5 millions de “matches” (mises en regards) et 350 many de “swipes” (profils consult?s accept?s ou refus?s). Alors que les femmes sont en permanence tr?s minoritaires sur les sites de rencontres, Tinder signe l’exploit de s?duire un community ? 45percent f?minin.

Les risques li?s ? la g?olocalisation neutralis?s

Ce qui n’est jamais un hasard. Curieusement, personne ne semble y avoir pens? avant malheureusement pour ?laborer un produit put les femmes, compter une femme, voire davantage, bien au sein de l’?quipe est une bonne id?e. Ainsi, parmi les quatre fondateurs find Whitney Wolfe (24 ans). Celle-ci sait que les sites et applis traditionnels ouvrent la porte ? toutes sortes d’ind?sirables, voire vous mettent ? la merci de psychopathes. En drawbacks?quence, Tinder n’indique pas votre situation mais renseigne sur la pr?sence d’autres utilisateurs ? une distance raisonnable. C’est vous qui indiquez un lieu de rendez-vous, si vous le voulez.

“Facebook est un excellent moyen put parler avec ses amis malheureusement c’est rat? pour rencontrer de nouvelles personnes”, dit Whitney Wolfe ? Vincent happy, le chroniqueur fran?ais ?ber-branch? de la sc?ne internet dans Les Inrocks.fr. Elabor? sur la base de fb, Tinder va plonger dans les donn?es disponibles. Son algorithme va effectuer correspondre des profils en fonction d’infos comme les content lik?es . Plus subtil, si P?n?lope a 500 amis, Tinder ?vitera de lui pr?senter Gaspard qui en a 35. Elle est sans doute vraiment trop sociale afin de lui.

Le principe de base rappelle Facemash, le top web site de Mark Zuckerberg alors ?tudiant ? Harvard qui permettait de classer les filles en deux cat?gories : “hot or not”. Tinder affiche une photo surplombant un c?ur ou une croix. On peut aussi balayer l’?cran du doigt vers la droite ou la gauche.

Un passe-temps jouissif

L’application est ?minemment distrayante. On va pouvoir feuilleter un record album de profils comme on lirait Voici. Jouissif : les candidats inint?ressants sont ?ject?s hors de l’?cran par une pichenette, comme si on avait shoot? dans un ballon. Oui, il faut ce reconna?tre : cet program inspire une approche consum?riste des connections amoureuses, et c’est mal.

Tinder a conclu un partenariat remarqu? avec la s?rie are?ricaine meets, une com?die judiciaire qui met en sc?ne de beaux et belles pros du barreau. Whitney Wolfe roentgen?v?le: “ Lorsqu’ils se connectaient, les utilisateurs are?ricains tombaient sur les profils de Harvey Specter ou Rachel Zane puis acc?daient bien au contenu exclusif de los angeles s?rie. L’audience de los angeles s?rie a fait un connect de 30percent aux Etats-Unis. Nous n’avons rien gagn? dans cette op?ration. Malheureusement depuis, chaque jour, quelqu’un nous recommend deux many de cash put faire sa promo. Nous ne voulons pas d’utilisateurs et nous refusons.”

Reli?s aux profils de myspace qui bloque les contenus douteux, Tinder ?pargnent aux utilisatrices les pictures p?nibles. L’application enjoy les profils avec qui vous avez au moins un communications commun, ce qui permet de s’informer avant de passer au stade de la rencontre dans la vie r?elle . L’absence totale d’interf?rence avec Twitter est garantie. Personne ne saura los cuales vous ?tes un utilisateur de Tinder, un player selon la terminologie en vigueur.

Tinder ensure aux filles la discr?tion, la s?curit? et l’opportunit? d’opter pour elles-m?mes d’entrer en get in touch with. Personne n’a l’air de faire le premier jamais, ce qui prot?ge du rteau. Ce fit est ?tabli lorsque les deux members ont gliss? le doigt vers la droite, sans savoir s’ils ont d?j? ?t? retenus par l’autre.

Des actrices ? qui Tinder ?vite le harc?lement

“J’ai plusieurs amies actrices ? Los Angeles qui utilisent Tinder parce que, pour elles, c’est la bdsm dating sites seule fa?on de rencontre de nouvelles personnes sans se faire harceler”, poursuit Whitney Wolfe.

Tinder a permis de nombreuses rencontres amoureuses durables , ? commencer par celle du co-fondateur Sean Rad et de sa compagne actuelle. Mais Whitney Wolfe roentgen?fute los cuales l’appli ne serve que pour le “dating”. Quelques, surtout dans la club, l’utilise comme roentgen?seau professionnel, notamment aux Pays-Bas. Quand on voyage, m?me en partners, c’est ce meilleur moyen de faire des rencontres et de trouver des sorties.

Tinder guarantee une haute garantie de retour sur investissement. Plus vous passerez du temperatures sur l’application, plus vous obtiendrez de contacts, plus vous ferez de rencontres… L’application produit un fort effet d’acc?l?ration afin de les ideas d’un soir, et plus, si entente. Une blogueuse britannique chez The Telegraph se f?licitait d’?conomiser l’argent du restaurant, puisque ces sorties ne sont plus n?cessaires avec de passer ? la select.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *